Comme dans toute opportunité marketing, le SEA et surtout la publicité sur Google AdWords connaît elle aussi son lot de fraudes et d’arnaques. Mais en leader mondial sur le marché, Google se donne les moyens de combattre ces dernières et assurer à sa principale source de revenus un excellent niveau de qualité.

logo, google, adwords

C’est l’une des préoccupations principales de Google concernant sa régie publicitaire : comment la rendre efficace et surtout saine ? Pour cela, le géant américain améliore année après année son algorithme et y consacre de plus en plus de techniciens. Le résultat en atteste, avec la suppression de plus de 1,7 milliard d’annonces considérées comme frauduleuses en 2016. Ce chiffre a doublé depuis 2015. Pour l’anecdote : si quelqu’un passait ne serait-ce qu’une seconde pour supprimer une publicité, il lui faudrait alors plus de 50 ans pour en bannir autant. Preuve de l’efficacité de l’algorithme Google.

Quels sont les risques de ces publicités ?

Pour Google, c’est tout simplement le risque de perdre une clientèle massive et fidèle. Mais ce qui nous intéresse par-dessus tout, ce sont les risques pour les utilisateurs. Premièrement, ces publicités peuvent recueillir des informations personnelles et les partager. Deuxième possibilité, le téléchargement automatique de fichiers et logiciels pouvant nuir à l’utilisateur. Enfin, troisième et dernière menace potentielle, c’est la promotion de produits dangereux pour la santé ou des produits à des tarifs attractifs mais qui ne seront jamais envoyés.

Pour pallier à cela, Google a élargi sa politique et ses conditions d’utilisation afin d’éviter au maximum de publier des annonces trompeuses. Parmi ces nouvelles politiques, une d’entre elles est citée par le moteur de recherche comme étant l’une des plus importantes. Elle exclut les publicités sur les prêts douteux émanant de sites à risque, amenant souvent le client à devoir payer des sommes qu’il ne peut pas rembourser. Instaurée en juillet 2016, elle a permi à Google de supprimer plus de 5 millions de publicités frauduleuses en seulement six mois. Au total, les annonces considérées comme des arnaques ayant été supprimées se chiffrent à plus de 112 millions, soit six fois plus qu’en 2015.

Les différents types de publicités concernés

Voici une liste diffusée par Google des catégories de publicités qu’il combat :

  • les publicités pour des produits et activités illégales : environ 68 millions ont été refusées juste pour le domaine médical et pharmaceutique
  • les publicités trompeuses : plus de 80 millions
  • les publicités sur mobile se cliquant toutes seules : 23,000 ont été supprimées
  • les publicités provenant de sites douteux tels que la vente de “produits-miracles” pour la perte de poids ou encore le téléchargement de virus informatiques

En plus des annonces, Google a également banni plus de 6,000 sites et autant de comptes, considérés comme nuisant au bon fonctionnement de Google AdWords. Si l’expérience utilisateur est importante aux yeux de Google, il va de soi que le but est surtout d’assurer à sa régie publicitaire une pérennité dans le temps. Au final, tout le monde en est gagnant.

Le saviez-vous ? Sur 3 dollars de pub investis, 1$ part dans la poche des fraudeurs ! Source : https://goo.gl/zsOksy (Les Échos)

Si vous êtes intéressé(e) par les services que propose Google AdWords ou si vous souhaitez limiter la fraude aux clics sur vos campagnes, Zee Media peut vous accompagner : de la création de vos campagnes au suivi de celles-ci en passant par la recherche de mots-clés et l’analyse des résultats. Pour cela, il vous suffit de nous contacter !