Pour débuter notre série, la première des “Zeenterviews” est dédiée à Karen HUMBERT. Entre web analytics, sport et bonne cuisine, découvrez qui est vraiment notre Chargée de Missions.

karen humbert zeenterviews

Hello Karen ! Pour entamer cette interview, peux-tu te présenter rapidement ?
Karen : Je m’appelle Karen HUMBERT, j’habite actuellement à Hoenheim mais j’ai un projet de construction de maison, depuis maintenant plus d’un an, à Dinsheim-sur-Bruche. J’ai rejoint Zee Media en mars 2016 après avoir effectué une mission de netlinking pour l’agence en tant que freelance.

Mais alors, quelles sont tes passions, tes passe-temps favoris ?
Karen : Aller au cinéma ou le bowling font parties des mes hobbies favoris. Plus rare mais plus passionnant, j’adore faire du karting ! Je joue également du ukulélé à mes heures perdues. Sinon, j’aime bien faire des randonnées en VTT, et je pratique le fitness. Mais je pense que ma passion préférée reste la cuisine.

Une amatrice de cuisine dont les plats sont souvent très appétissants… à quand la création d’une Zee Kitchen ?
Karen : C’est déjà plus ou moins le cas ! Disons que je ramène de temps en temps des plats pour mes collègues, quand j’ai le temps et l’envie.

En parlant d’être sportive, tu as participé, avec d’autres membres de l’équipe, aux courses de Strasbourg en mai dernier. Ce fût une belle épreuve de solidarité : comment l’as-tu vécue ? Qu’en est-il pour la période d’entraînement précédant la course ?
Karen : Ma période d’entraînement a été assez maigre : je n’avais couru qu’une seule fois, et sur une distance de 4km. Mais j’ai finalement réussi à tenir les 10km de la course ! C’était vraiment cool, parce qu’on a tous couru ensemble, pendant toute la course. J’ai apprécié faire ça en équipe et le fait de se soutenir tous ensemble. Mais en fin de compte, je suis contente de l’avoir fait, car habituellement je n’aime pas du tout courir.

Est-ce que je le referais si l’occasion se présente ? Seule non, mais en groupe pourquoi pas, c’était sympathique de partager ça. Entre l’ambiance au sein de l’agence et l’ambiance de la course, tout était motivant.

La compétitivité semble être une valeur importante de ta personnalité. Comment affecte-t-elle ta vie professionnelle ?
Karen : Dans le SEO, c’est vraiment important. On essaie d’être en top position, il faut essayer de devancer les concurrents. Il faut aimer la compétition en fait, tout le temps challenger. Positionner son site en première position sur plusieurs requêtes est un accomplissement aussi satisfaisant que gagner une compétition. Et il faut ensuite y rester !

La compétitivité m’a également servi de motivation lorsque je me suis lancée dans l’auto-entrepreneuriat et m’a accompagnée tout au long de cette expérience.

Qu’as-tu tiré comme conclusion de ton année d’entrepreneuriat ? Recommanderais-tu cette aventure ?
Karen : Cette expérience m’a permis de développer mes compétences dans le domaine du webmarketing mais également de me rendre compte que le statut et la vie d’auto-entrepreneur n’étaient pas aussi facile que l’on pouvait le penser. Il y a beaucoup d’administratif et il faut trouver ses clients soi-même.

Mais ce fut une expérience enrichissante. Même courte, elle m’a permis de décrocher un CDI (chez Zee Media suite à une mission de freelance réalisée pour l’agence, ndlr.). Donc je recommande, si l’envie est là, de tenter l’expérience de l’auto-entreprenariat, cela peut déboucher sur de belles opportunités !

Tu es arrivée chez Zee Media en tant qu’assistante webmarketing et te voilà aujourd’hui chargée de missions. Quel est ton ressenti par rapport à cette évolution de poste au sein de l’agence ?
Karen : C’est bien de se dire que l’on peut évoluer au sein de l’agence, il y a des possibilités. C’est surtout une évolution rapide : pouvoir changer de poste en l’espace d’un an, c’est top. Ça prouve que ce que l’on fait est bien vu et que l’entreprise compte sur nous.

Ce métier n’est pas toujours simple à expliquer à des personnes extérieures à notre secteur. Voici un petit challenge : comment décrirais-tu ta journée de travail à un enfant ?
Karen : Pour le web analytics, je lui dirais que cela consiste à analyser, presque “espionner” en quelque sorte, le chemin qu’utilise une personne sur Internet, ou sur un site en particulier. Ce qu’il fait sur le site web, finalement. Ensuite on peut améliorer ce site grâce à cela, pour vendre plus de produits ou de services.

Le SEO consiste à réaliser différentes actions pour mettre en avant un site internet. On pourrait comparer cette technique à une boutique dans la rue qui voudrait attirer le plus de clients possibles. Cette boutique arrangera sa devanture et sa vitrine pour donner envie aux passants d’entrer à l’intérieur. La boutique arrangera aussi ses rayons pour que les clients achètent ses produits. En SEO c’est la même chose, il faut optimiser son site pour que les produits soient mis en avant dans le but de les vendre.

Quels sont tes projets à long termes, tant sur le plan personnel que professionnel ?
Karen : Comme je le disais, sur le plan personnel j’ai un projet de construction de maison qui est en cours depuis plus d’un an. J’ai d’ailleurs hâte que les travaux commencent enfin ! Pour l’instant, ce projet est déjà assez conséquent pour que je me penche sur d’autres gros projets personnels.

Au niveau professionnel, j’espère devenir consultante, ce qui serait l’évolution logique de mon poste actuel. Toujours dans le web analytics, j’aimerais bien développer mes compétences dans ce domaine car j’aime beaucoup ça. Dans le référencement naturel aussi, cela va de pair. Par contre, AdWords, Facebook et tout le SEA, je vois ça plutôt en missions secondaires. Je ne me verrais pas faire ça toute la journée.

Si tu pouvais être quelqu’un d’autre pendant une journée, et peu importe l’époque, qui choisirais-tu ?
Karen : Sherlock Holmes ! J’aime beaucoup cette période de l’Histoire. Ça devait être bien de vivre à ce moment-là, ou il n’y avait pas les problèmes actuels. J’aime bien les enquêtes et l’univers policier.

Donc si tu n’avais pas travaillé dans le webmarketing, tu aurais été détective ?
Karen : Possible ! D’ailleurs, pour l’anecdote, j’avais à l’époque postulé pour devenir agent spécialisé de la police technique et scientifique (ASPTS).

Si tu ne pouvais manger plus qu’un seul plat jusqu’à la fin de ta vie, quel serait-il ?
Karen : Des crêpes ! Je pourrais en manger matin, midi et soir. En plus on peut les manger en version sucrée et salée.

Si tu ne pouvais n’emmener qu’un livre, une musique et un film sur une île déserte, que prendrais-tu ?
Karen :

  • Film : Retour vers le futur. On se demandait tous si le futur allait vraiment ressemblait à ça, mais au final on n’a toujours pas de hoverboard.
  • Musique : Hotel California – The Eagles
  • Livre : Ne la quitte pas des yeux de Linwood Barclay. Ce livre m’a tenue en haleine jusqu’à la fin.

Et as-tu des rêves que tu aimerais réaliser ?
Karen : J’espère pouvoir beaucoup voyager. Notamment dans des pays chauds ! L’Australie m’a toujours particulièrement attirée, entre autres.

Trois questions rapides de type “tu préfères” :

Avec l’arrivée de l’hiver et en amatrice de bonne cuisine, tu préfères la raclette, la fondue ou la tartiflette ?
Karen : Par élimination, je dirais la tartiflette. Mais je ne suis pas une grande fan des plats fromagers.

Et à l’apéro : plutôt mojito, sangria ou aperol spritz ?
Karen : Mojito ! Mais la Sangria de Thomas est excellente.

Lorsque tu affrontes un collègue sur FIFA, c’est : tout pour la gagne peu importe la manière, ou le joga bonito ?
Karen : De manière générale je n’aime pas perdre, donc FIFA ou autre, c’est tout pour la gagne !

Merci Karen pour cette interview. Afin de conclure, aurais-tu une citation qui te tient à coeur, ou qui t’est motivante ?
Karen : “Le mieux est l’ennemi du bien”. C’est une phrase que je me dis assez souvent car, parfois, à trop vouloir bien faire on finit par faire moins bien.

Rejoignez-nous !